Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusJ'ai compris
Port Boulogne Calais

Espace presse

9 juillet 2018

 

Après de nombreux mois consacrés à restaurer une image du port de Calais abimée par la crise migratoire, le Port Boulogne Calais a concentré ses efforts sur l’accueil des voyageurs et a mis en œuvre, depuis le début de l’année, un vaste programme de travaux visant à améliorer l’accueil des passagers sur le terminal transmanche du port de Calais.

 

Un nouveau parc d’accueil pour les autocars

Le port de Calais s’est doté d’une nouvelle aire d’accueil pour les autocars et les véhicules de tourisme en attente des contrôles frontaliers britanniques et français lors des périodes de très forte activité.

D’une superficie de 7 500 m² pouvant accueillir jusqu’à 70 autocars simultanément, ce nouvel équipement permettra aux passagers de patienter avant leur passage aux bureaux de contrôles dans des conditions de confort et de sécurité optimales et permettra également au port de Calais, en collaboration avec les opérateurs maritimes, d’assurer une gestion plus fine de ce trafic. La mise en service de cette nouvelle « waiting area » est attendue pour le 16 juillet.

 

Rendre le terminal Transmanche plus séduisant et plus confortable

Les travaux de sécurisation du port de Calais qui ont été conduits ces dernières années ont eu pour conséquence une profonde modification de l’environnement portuaire ; de ce fait, afin rendre le port plus plaisant pour les voyageurs, le terminal Transmanche a été en partie végétalisé et fleuri sur les axes principaux.

D’autre part, pour permettre aux voyageurs devant patienter avant leur embarquement de le faire de manière confortable, une partie du rez-de-chaussée de l’ancienne gare maritime va être complétement réaménagée en un vaste espace d’accueil de 300 m² dans lequel les voyageurs  trouveront différents services : des distributeurs automatiques de boissons et de snack, des informations sur leurs départs, des bornes de rechargement gratuit de téléphone, des écrans de télévision, un espace de jeux pour les jeunes enfants… Les travaux débuteront dès la fin de l’été et l’espace d’accueil sera mis en service pour les vacances d’hiver.

Nos amis les animaux n’ont pas été oubliés, des canisettes ont été installées à divers endroits du port non loin des zones d’embarquement.

 

 

Une offre de restauration améliorée et des nouveaux services

Répondant au souhait des voyageurs de trouver de la restauration sur le terminal, une première expérience de service d’un food truck avait été menée l’été dernier. Cette année, ce service ambulant, rendu nécessaire au regard de l’étendue du terminal calaisien, s’est renforcé et est monté en gamme. La société Gourmandises du Détroit, expérimentée dans la restauration, a mis en service un premier camion spécialement équipé dès le mois de mai, un deuxième viendra compléter le dispositif en juillet. Ce service de restauration qui propose des spécialités françaises et anglaises a vocation à se pérenniser et sera proposé aux voyageurs tout au long de l’année.

Pour compléter cette offre, des nouveaux distributeurs automatiques de boissons (chaudes et soft) et de snacks de dernière génération permettant le paiement par carte bancaire sans contact et aussi en Livres Sterling, ont été installés dans les 4 « Points services » répartis sur le terminal.

De plus, chacun de ces « Points services » accueille désormais des bornes de rechargement de téléphone sécurisées mis à disposition des voyageurs gratuitement.

Pour les passagers voyageant en deux-roues, des équipements ont été installés près des postes d’embarquement permettant d’abriter motos ou vélos et d’attendre l’embarquement plus confortablement particulièrement en cas d’intempéries.

 

Une nouvelle signalétique d’accueil….

Le Port a commandé une étude pour la refonte de la signalétique d’accueil sur le port et en amont du port. La nouvelle signalétique sera déployée, pour une première phase, à partir de l’automne dans le terminal. Elle sera basée sur des codes couleurs et des pictogrammes simples de compréhension, essentiel en raison du nombre important de langues étrangères parlées sur le terminal.

Des messages courts et rassurants guideront les voyageurs tout au long de leurs cheminements à travers le port depuis la rocade portuaire jusqu’aux postes d’embarquements.

 

…Et la mise en service d’une Progessive Web App

En complément de cette nouvelle signalétique qui facilitera la progression des voyageurs à travers le port, une nouvelle application sera mise en service cet été. Cet outil permettra non seulement aux voyageurs de se géolocaliser sur le terminal et de situer l’ensemble des services qui les entoure (restauration, sanitaires, canisettes…) mais aussi d’être informés, en temps réel, par le biais d’envoi de notifications sur leur téléphone portable en cas de besoin (attente imprévue, incident…)

 

Jean-Marc Puissesseau, Président directeur général du Port Boulogne Calais, précise : « L’accueil de nos clients est notre moteur, l’ensemble de nos équipes a été sensibilisé et mobilisé afin d’offrir aux voyageurs la meilleure expérience de leur passage par le port de Calais.

Calais Port 2015 et ses nouveaux équipements et services, sera livré en janvier 2021. D’ici là, nous poursuivons bien évidemment chaque jour nos efforts pour moderniser le port actuel afin d’accueillir les touristes et les chauffeurs de poids lourds dans les meilleures conditions possibles et de répondre à leurs besoins. ».

 

Téléchargez le communiqué de presse

 

Arrivée d'une nouvelle grue au terminal de commerce à Boulogne

Calais, 20 novembre 2018

 

Le port de Boulogne-sur-Mer est livré aujourd’hui d’une nouvelle grue de 60 tonnes destinée au trafic de vracs.

 

La Société d’Exploitation des Ports du Détroit (SEPD), concessionnaire des ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais, vient de doter le terminal de commerce du port de Boulogne-sur-Mer d’une nouvelle grue pour un coût d’environ 1,7 million d’euros.

L’arrivée de ce nouvel équipement est un événement pour le port de Boulogne puisque la dernière acquisition d’un engin neuf de grutage date de 25 ans.

Cette grue automotrice portuaire (montée sur pneus) est un modèle IMHC 850, fabriquée par la société italienne ITALGRU. Pesant près de 180 tonnes, elle peut soulever jusqu’à 40 tonnes de matériaux. Elle sera implantée auquai de l’Europe. La mise en exploitation opérationnelle de la nouvelle grue interviendra au début du mois de décembre après une semaine nécessaire à sa mise en service et deux semaines de formation pour le personnel grutier.

 

Un voyage de onze jours par voie maritime

La grue a été réceptionnée le lundi 5 novembre dernier à Ambivere, dans le nord de l’Italie (près de Bergame) par la direction technique de la SEPD qui a fait le déplacement. Deux grutiers du port de Boulogne ont également fait partie du voyage afin procéder aux derniers essais sur place.

La grue a ensuite quitté l’Italie par bateau le 9 novembre dernier.

 

Pérenniser les trafics de vracs

Ainsi, après le transfert à l’automne dernier de la grue Liebehrr depuis le port de Calais et la mise en service de ce nouvel engin de levage attendue des opérateurs portuaires, le terminal de commerce du port de Boulogne-sur-Mer est maintenant doté d’un équipement moderne permettant de pérenniser et de consolider les trafics de vracs qui devraient atteindre 850 000 tonnes d’ici la fin de l’année. 2019 devrait voir croitre ce chiffre à 1 million de tonnes avec l’annonce de nouveaux marchés notamment de pierre à chaux.

Concernant les deux grues actuellement en exploitation, elles seront mises hors service pour cause de vétusté à la fin de l’année puis démantelées.

 

Pour Jean-Marc Puissesseau, Président-Directeur Général de la SEPD : « L’arrivée de ce nouvel équipement au port de Boulogne souligne la volonté du Port Boulogne Calais d’accompagner et de développer l’activité du terminal de commerce » et de rappeler que « la SEPD conduit un vaste programme d’investissements de près de 28 millions d’euros, dont 17 millions sur ses fonds propres, pour moderniser l’ensemble de la plateforme portuaire boulonnaise et la zone d’activité de Capécure».

 

 

 

Téléchargez le communiqué de presse

 

Contacts presse

 

Isabelle Fauquet

Responsable de la communication

07 85 54 04 47

isabelle.fauquet@portboulognecalais.fr

 

 

2017, une année placée sous le signe de la reprise pour le Port Boulogne Calais.

Calais, 18 janvier 2018

 

L’année 2017 aura été synonyme de reprise pour le Port Boulogne Calais.
Sur le Transmanche, le trafic des poids-lourds continue la progression amorcée en 2016 alors que le trafic passagers n’a pas été au rendez-vous. Quant au port de pêche de Boulogne-sur-Mer, il conserve sa première place au classement des criées françaises en termes de volume.

 

Un trafic poids-lourds à la hausse avec près de deux millions de véhicules transportés


Bien qu’inférieur aux prévisions, le trafic poids-lourds a continué sa progression amorcée depuis le dernier trimestre 2016, marqué par le démantèlement du camp de la Lande. Avec 1 990 082 véhicules transportés, le trafic poids lourds a augmenté de 4,25 % sur l’année 2017. Alors que ce chiffre représente un record historique pour le Port Boulogne Calais, la part de marché de l’activité poids-lourds cependant n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant crise avec 47 % en 2017 contre près de 50 % avant 2015.


Une année encore difficile mais encourageante pour le trafic de voyageurs


Le trafic passagers transmanche n’est toujours pas au rendez-vous en 2017, et accuse un recul par rapport à l’année 2016 de 1,7 % en passant, pour la première fois, sous la barre des neuf millions avec 8 990 798 passagers. Cependant, même si le trafic a continué de baisser en 2017, la seconde partie de l’année a laissé entrevoir des signes encourageant de reprise qui devra se confirmer. Du côté des véhicules de tourisme, on note une baisse importante, à l’instar des deux dernières années, du trafic des autocars. Le trafic recule de 9 % avec 73 121 véhicules impactant de facto le nombre de passagers transportés. Dans le même temps, le nombre d’automobiles et de caravanes est en progression, ce qui dénote une confiance retrouvée chez les Britanniques dans le passage par le port de Calais. Le trafic global des véhicules de tourisme connait une progression de 3,2 % avec 1 506 681 unités.


Les terminaux de commerce continuent leur progression entamée en 2016


L’activité des terminaux de commerce continue à progresser tant à Calais qu’à Boulogne-sur-Mer. Au total 1 995 715 tonnes ont été manutentionnées en 2017, ce qui représente une progression de 8,38 % par rapport à 2016. 1 334 060 978 tonnes (+8,9 %) ont transité par le terminal de commerce de Calais. Il s’agit principalement de matériaux de construction, de produits pétroliers, de sucre, dont le trafic a quasiment doublé suite à la suppression des quotas, et de câbles sous-marins. Du côté de Boulogne-sur-Mer, le tonnage annuel s’élève à 661 655 tonnes (+ 7.3%) en 2017 grâce notamment au trafic des matériaux de construction et aux produits d’alimentation pour bétail. La belle progression (+ 30 000 tonnes) du trafic de pierre à chaux exportée vers les pays du nord de l’Europe est à souligner. Enfin, on peut noter que l’expérimentation menée en 2017 avec un trafic de chaux vive s’est avérée concluante. Le développement de cette nouvelle filière devrait induire en 2018 l’apport de nouveaux volumes importants.


Le trafic « non accompagné » confirme sa montée en puissance


Le trafic de remorques « non accompagnées » (sans chauffeur) continue sa progression, portée en partie par le redémarrage, en février dernier, de la ligne d’autoroute ferroviaire VIIA Britanica reliant Calais à Le Boulou (Pyrénées Orientales).
Pour l’année 2017, le trafic non accompagné a crû de 9.8%. Ce sont ainsi 41 339 unités qui ont été manutentionnées au port de Calais. L’opérateur ferroviaire, VIIA, a prévu d’augmenter la fréquence de ses trains ainsi que le développement des sites desservis depuis Calais dès la fin du mois de janvier 2018. Cette montée en puissance du trafic de remorques non accompagnées confirme toute l’opportunité du choix fait par le Port Boulogne Calais de développer et d’investir dans les solutions de transport multimodal.


La criée de Boulogne-sur-Mer conserve ses places de 1er port de pêche français en volume et 2ème en valeur

 

Le port de Boulogne-sur-Mer demeure en 2017 le premier port de pêche français avec 32 028 tonnes débarquées, ce qui représente une baisse de 4,8% par rapport à 2016.
En revanche, le prix moyen de vente au kilo a enregistré une forte hausse pour atteindre 2,53 euros contre 2,31 euros en 2016 (soit + 9,5%). Cette augmentation s’explique en grande partie par des volumes débarqués plus importants d’espèces à forte valeur comme l’encornet et la coquille Saint-Jacques. Ainsi, la valeur du poisson débarqué progresse de 4,2% à 81,1 M€ en 2017, ce qui permet au port de Boulogne-sur-Mer de conserver sa 2e place en valeur.


Jean-Marc Puissesseau, Président-Directeur Général du Port Boulogne Calais a déclaré : « Les chiffres 2017 ne sont pas à la hauteur de ce que nous attendions. 2017 aura été une année mitigée pour le Port Boulogne Calais avec une reprise relative du trafic des poids lourds et un trafic passagers non retrouvé. Direction et salariés continuent à travailler chaque jour à améliorer la qualité de l’accueil de nos clients et usagers sur nos infrastructures tant à Boulogne qu’à Calais.
La croissance attendue du trafic fret des deux côtés de la Manche dans les années à venir prouve que la ligne Transmanche Calais/Douvres, route la plus courte et la plus économique, demeure un choix stratégique pour l'industrie du transport et de la logistique. Il est essentiel pour le port de Calais et son
hinterland que la fluidité du trafic sur l'axe Calais/Douvres soit maintenue et que les discussions en cours entre l'Europe et la Grande-Bretagne dans le cadre du Brexit en tiennent compte. »

 

Télécharger le dossier de presse

 

 

Contact presse :

Isabelle Fauquet

Tél : 03 21 46 29 10 / GSM : 07 85 54 04 47

Le Port Boulogne Calais encourage les 7000 salariés des zones portuaires de Boulogne et de Calais au co-voiturage

Calais, le 13 novembre 2017 

 

A partir du 16 novembre prochain, le Port Boulogne Calais proposera à l’ensemble des salariés des zones d’activités portuaires de Boulogne sur mer et de Calais des outils communautaires dédiés aux solutions de co-voiturage.

 

Dans le cadre de son plan d’actions en faveur du développement durable, le Port Boulogne Calais cherche à améliorer en continu son impact sur l’environnement.

 

A cette fin, le Port Boulogne Calais a réalisé une étude auprès de ses 660 salariés sur leurs habitudes de déplacement. Fort des premiers enseignements tirés de cette étude, le Port a dégagé un premier axe de travail en développant des aires de stationnement dédiées au co-voiturage mais aussi en sensibilisant ses salariés sur les « modes de déplacement doux » tel que le vélo et à l’utilisation des transports en commun.

 

Plus de sept mille salariés concernés par le co-voiturage

Le Port Boulogne Calais a souhaité aller plus loin dans cette démarche et, avec la collaboration des plus de deux cents entreprises exerçant leurs activités sur les zones portuaires de Calais et de Boulogne, l’étude a été étendue à l’ensemble du personnel de ces entreprises soit plus de sept mille personnes.

A la lecture de l’analyse, il s’avère que

  • 77% des salariés occupent seuls leur véhicule pour leur trajet quotidien domicile / travail
  • Le covoiturage représente 10% des déplacements
  • 36% des salariés ayant répondu  à l’étude se disent prêts à co-voiturer

 

La mise en place d’un site internet et d’une application dédiés au co-voiturage

Dans le but de créer une dynamique d’incitation à l’utilisation des solutions de co-voiturage, le Port a mis en place des outils dédiés en créant un compte communautaire « Port Boulogne Calais »  sur le site internet spécialiste du co-voiturage www.IDVROOM.com, ainsi qu’une application téléchargeable sur Smartphone du même nom.

 

Ces outils communautaires, très simples d’utilisation, sont proposés, gratuitement, à l’ensemble des entreprises des sites portuaires de Calais et Boulogne et à leurs sept mille salariés ; le Port Boulogne Calais prenant à sa charge le coût de cette opération.

 

Une campagne de sensibilisation débutera dès le 16 novembre prochain sur les deux sites d’activités portuaires avec la distribution de flyers (pare-brisage) et d’affiches à l’ensemble des entreprises.

 

 

Téléchargez le communiqué de presse

 

Contact presse :

Isabelle Fauquet

Tél : 03 21 46 29 10 / GSM : 07 85 54 04 47

Une première dans le domaine portuaire : les salariés du Port Boulogne Calais deviennent actionnaires de leur société

Calais, 06 Novembre  2017 

 

Le Conseil d’Administration du Port Boulogne Calais a validé ce jour la cession de 4 % des actions de la Société D’Exploitation des Ports du Détroit (SEPD) à un Fonds Commun de Placement d’Entreprise (FCPE) auquel ont souscrit près de 40 % des salariés.

 

Une opération suivie par les salariés

Ce dispositif, prévu dès l’origine dans la mise en place du contrat de concession, constitue une première pour un port maritime en France.

 

La réussite de cette opération, avec près de 40 % des salariés qui ont souhaité devenir actionnaires de leur entreprise, traduit un profond changement de culture et marque l’adhésion des salariés au projet d’entreprise.

Sa mise en place s’est appuyée sur l’intervention des sociétés Humanis, Valphi et CMS Bureau Francis Lefebvre.

 

A l’issue de l’opération, le capital de la SEPD sera réparti entre :

  • Les salariés: 4 %
  • La Société Meridiam : 11 %
  • La Caisse des Dépôts et Consignations : 11 %
  • La CCI Hauts de France : 74 %

 

Le Port Boulogne Calais, un port majeur :

Pour mémoire, le Port Boulogne Calais, c’est :

  • - 1er Centre européen de transformation et de commercialisation des produits de la mer,
  • - 1ère port de pêche de France en termes de tonnage,
  • - 1er Port d’Europe Continentale de Voyageurs
  • - 2ème Port roulier d’Europe (roll off / roll on)

Par ailleurs, le chantier d’extension du port de Calais « Calais Port 2015 », dont la mise en service est attendue en janvier 2021, est le premier projet maritime d’infrastructures prioritaires de l’Union Européenne.

 

Jean-Marc Puissesseau, Président-Directeur Général du Port Boulogne Calais déclare : « Je me réjouis tout particulièrement de la réussite de cette opération, unique dans un port français, que j’ai voulue et défendue dès l’origine ».

 

Téléchargez le communiqué de presse

 

Contact presse

 

Isabelle Fauquet

Responsable de la communication

07 85 54 04 47

isabelle.fauquet@portboulognecalais.fr

Trafic fret transmanche : record historique au 1er trimestre pour le port de Calais

Calais , 25 avril 2017

 

Le Port Boulogne Calais dévoile aujourd’hui les chiffres de son activité pour le premier trimestre 2017 pour le port de Calais. Après une année 2016 difficile, les professionnels affirment, par leur retour en force, une confiance retrouvée dans les services des installations calaisiennes.

 

Un record absolu du trafic fret transmanche pour le mois de mars

La reprise du trafic fret s’est confirmée au premier trimestre 2017 et a permis au port de Calais de réaliser le meilleur trimestre de toute son histoire avec un record absolu pour le mois de mars durant lequel 181 005 unités fret ont utilisé les installations portuaires calaisiennes. Le nombre de poids-lourds ayant transité par le port de Calais a crû de 11,2% par rapport au premier trimestre 2016, enregistrant le passage de 507 851 poids-lourds.

 

Autre motif d’encouragement pour ce début d’année, le trafic du fret non accompagné a également progressé de + 13% par rapport à 2016 avec plus de 1 000 remorques supplémentaires manutentionnées par les services du port.

Ce record du trafic des poids-lourds permet au port de Calais de consolider sa position de leader incontesté du trafic fret transmanche avec 47,72% de parts de marché.

 

Jean-Marc Puissesseau, Président- Directeur Général du Port Boulogne Calais a déclaré : « Nous nous félicitons des résultats très encourageants sur le fret, obtenus grâce aux efforts fournis pour assurer la sécurité de l’ensemble des usagers et la fluidité du trafic. Cette hausse renforce encore, s’il en était besoin, la nécessité d’adapter notre infrastructure à ces nouveaux volumes de trafic grâce à Calais Port 2015.

 

Nous espérons que la confiance retrouvée par les professionnels se manifestera également rapidementhez les passagers afin que le port de Calais continue d’être le point passage privilégié pour les échanges avec la Grande-Bretagne tant pour le fret que pour les passagers.

 

 

Résumé des chiffres-clés du premier trimestre 2017

 

Trafic voyageurs : 1 532 011 voyageurs

Trafic unités fret : 507 851 véhicules

Trafic autocars : 12 234 autocars

Véhicules de tourisme : 179 973 véhicules

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Le Port Boulogne Calais modernise la gestion de son trafic de remorques non-accompagnées

Calais, 25 janvier 2017

 

Le port de Calais vient d’ouvrir sa nouvelle infrastructure dédiée au transbordement des semi-remorques non-accompagnées. Ce service est dorénavant entièrement piloté par un système d’information collaboratif innovant.

 

Plusieurs mois ont été nécessaires à la réalisation des travaux d’aménagement du site et à la mise au point d’un nouveau système de gestion intelligent de ce trafic. Le port de Calais propose à ses clients transporteurs un nouveau service garantissant des gains de temps et une traçabilité optimale des remorques.

Ce service s’adresse à tous les transporteurs, locaux ou internationaux utilisant les modes de transports routiers, ferroviaires et maritimes pour des remorques qui voyagent sans tracteur ni chauffeur.

 

Un nouveau parc d’accueil intelligent accessible 24h/24, 7jours/7

 

D’une superficie de 10 500 m2, le nouveau parc d’accueil des remorques non-accompagnées, en partance pour l’Angleterre a été réalisé à proximité de la passerelle RoRo T4 et du terminal d’Autoroutes Ferroviaires, VIIA.

 

Doté d’un système de lecture de plaques d’immatriculation à l’entrée du site, ce nouvel équipement est entièrement automatisé. Ces installations disposent d’un accès dédié, séparé du flux accompagné accessible 7 jours sur 7 et 24h/24.

 

Le parc Import, déjà existant et recevant les remorques en provenance de Douvres, a également été réaménagé et est désormais équipés de gates automatisées.

 

E-modal : le système d’information collaboratif innovant au cœur du dispositif

 

E-modal, outil de partage de données dématérialisées, complète la nouvelle organisation. Ce nouvel outil a été conçu sur mesure pour accompagner la gestion du trafic au port de Calais.

 

Véritable guichet unique réunissant l’ensemble des intervenants de la chaine - transporteurs, services de manutention portuaires, compagnies maritimes, Capitainerie, Douane, UKBF... - cet outil novateur permet un traitement entièrement dématérialisé de la gestion et de l’exploitation des remorques non accompagnées.

 

Il permet de piloter l’ensemble de la chaine, de la demande à distance de réservation des transporteurs, en passant par la manutention portuaire et l’embarquement des remorques.

 

Gage de fiabilité et de traçabilité des remorques, E-modal permettra l’amélioration de la performance logistique des transporteurs ainsi que l’optimisation des temps de conduite de leurs chauffeurs.

 

Le terminal dispose d’accès et d’itinéraires dédiés évitant désormais aux chauffeurs de se présenter physiquement aux bureaux fret des compagnies maritimes et aux différents contrôles de sûreté. La charge du contrôle migratoire sera assurée en temps masqué par le personnel du Port Boulogne Calais lors du transit vers le terminal transmanche.

 

D’un montant total de 1,5 millions d’euros, l’investissement nécessaire à ce nouvel équipement, a bénéficié du soutien de l’Europe dans le cadre du projet BRIDGE,

 

Pour Jean-Marc Puissesseau, Président Directeur Général du Port Boulogne Calais « la réorganisation et la modernisation de la gestion et de l’exploitation du non-accompagné préfigure les futurs modes de gestion logistique. Plus de fluidité, plus de traçabilité et plus de sécurité, voici les besoins de nos partenaires transporteurs que nous avons à cœur de toujours mieux satisfaire.

 

Cet outil de soutien à l’intermodalité est essentiel afin de stimuler l’adoption de pratiques de transport et de logistique plus efficaces et plus durables qui seront pleinement intégrées dans notre futur port Calais Port 2015. »

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Contact Presse

Isabelle FAUQUET

Responsable de la communication

07 85 54 04 47

isabelle.fauquet@portboulognecalais.fr

 

Xavier DECRAMER

06 04 67 36 46

portboulognecalais@eurosagency.eu

 

2016, une année difficile mais porteuse d’espoir pour le Port Boulogne Calais

Calais, 13 janvier 2017

 

 

Le Port Boulogne Calais a dévoilé aujourd’hui ses chiffres pour l’année 2016. Une année globalement difficile, en particulier sur le transmanche, mais dont le dernier trimestre annonce un frémissement de l’activité porteur d’espoir pour 2017.

 

Une année particulièrement difficile pour le transport de voyageurs

 

Conséquence directe des perturbations liées à la présence migratoire dans le Calaisis, le trafic passagers transmanche accuse un recul important par rapport à 2015 avec une baisse de 6,96%.

La tendance se confirme tant sur le trafic voyageurs, en baisse de 6,8% à 9 090 694 passagers, que sur celui des autocars en repli de 8,3% sur 2016 avec seulement 80 448 véhicules. En l’état le Port Boulogne Calais accuse un manque à gagner sur 2016 de 112 052 véhicules, 695 558 passagers et 7269 autocars par rapport à 2015.

 

Une perte nette de parts de marché sur le trafic poids-lourds

 

Côté poids-lourds, le trafic vers l’Angleterre est également en retrait par rapport aux prévisions, conséquence des perturbations liées à la présence de migrants aux abords du port de Calais jusqu’au mois d’octobre.

Alors que le trafic transmanche est globalement en forte croissance, +6% sur 2016, le Port Boulogne Calais n’a pas réussi à en prendre sa juste part avec une croissance globale du fret roulant de seulement 3,38% pour un total de 1 909 011 poids-lourds.

 

Belle performance pour les terminaux de commerce

 

Alors que l’on constatait de lourdes pertes au cours des dernières années, l’activité du port de commerce tant sur Boulogne que sur Calais s’est fortement redressée en 2016. Dopée notamment par les importants besoins du chantier de Calais Port 2015, l’activité commerce sur Calais termine l’année avec un total 1 224 978 tonnes tandis que le volume sur Boulogne s’élève à 616 367 tonnes.

 

Boulogne conserve ses places de 1er port de pêche français en volume et 2ème en valeur

 

Malgré une baisse de 6,2% de son volume, le port de Boulogne demeure en 2016 le premier port de pêche français avec 33 628 tonnes. Une perte de volume dont l’impact sera partiellement limité grâce à une augmentation du prix moyen au kilo d’environ 5% notamment grâce à deux très bons mois en novembre et décembre qui permettent au port de Boulogne de conserver également sa place de deuxième port français en valeur avec 77,8 millions d’euros.

 

Jean-Marc Puissesseau, Président directeur général du Port Boulogne Calais a déclaré : « 2016 aura été pour nous une année décevante à l’exception du bon maintien de l’activité pêche à Boulogne et de la belle performance de nos terminaux de commerce.

Le démantèlement du camp de la Lande nous offre des raisons d’espérer mieux en 2017 mais il faut reconnaître que les conditions d’accès au port nous ont empêché de fonctionner correctement pendant la majeure partie de 2016.

Je demeure cependant confiant en notre capacité d’innovation et de redressement. La reprise très prochaine par l’opérateur VIIA de l’autoroute ferroviaire Le Boulou-Calais participe à cette confiance tout comme le travail important d’amélioration de la qualité de nos services engagé par tous les employés du port afin de reconquérir les parts de marchés perdues en 2016. ».

 

Contacts Presse

 

Isabelle FAUQUET

Tel : +33 7 85 54 04 47

isabelle.fauquet@portboulognecalais.fr

 

Xavier DECRAMER

Tel : +33 6 04 67 36 46

calais@eurosagency.eu

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Télécharger les chiffres clés 2016

 

Le wifi gratuit s'étend sur le port de Calais

7 novembre 2016

 

Le Port Boulogne Calais étend dès aujourd’hui son service de wifi destiné aux quelque 10 millions de passagers qui fréquentent chaque année le port de Calais.

 

Le wifi, présent sur le port depuis 2010, est désormais accessible gratuitement sur l’ensemble du terminal transmanche et dans toutes les zones d’attente. L’extension de la zone de couverture et le passage à la gratuité est particulièrement utile pour les voyageurs, touristes ou professionnels, dont peu disposent de forfait français pour accéder à internet.

 

Avec une bande passante totale de 200 Mb/s, le réseau wifi gratuit du port permet désormais d’assurer jusqu’à 750 connexions simultanées. Un système « itinérant » est également prévu pour permettre aux voyageurs de circuler dans l'enceinte du port sans avoir besoin de se reconnecter.

 

Avec 10 millions de passagers internationaux et 1,8 million de poids-lourds venus de toute l’Europe chaque année, le port a adapté son offre wifi en proposant un portail d’accès wifi disponible dans les 5 langues les plus utilisées par ses usagers : français, anglais, espagnol, allemand et polonais.

 

Comment ça marche ?

 

Accessible à tous depuis le réseau calaisport_freewifi, les passagers n’auront qu’à répondre à un formulaire d’inscription très simple pour pouvoir se connecter. Une fois enregistrés, ils seront automatiquement reconnus lors de leurs prochains passages, ce qui est particulièrement appréciable pour les chauffeurs poids-lourds faisant régulièrement la navette entre Calais et Douvres.

 

Un service supplémentaire offert sur le port de Calais à ses usagers

 

En 2010, le port de Calais a été l’un des tous premiers ports connectés en wifi. Néanmoins, le service n’était accessible que depuis certains endroits du port. C’est la société Atlanteam qui a remporté l’appel d’offres lancé en mai 2016 pour permettre le déploiement du réseau wifi à l’ensemble du Terminal Transmanche. L’amélioration du service représente un investissement initial de près de 100 000 euros hors coûts de fonctionnements.

 

Pour Jean-Marc Puissesseau, Président-Directeur Général du Port Boulogne Calais : « Le déploiement du wifi est une très bonne nouvelle pour le Port Boulogne Calais. C’était une réelle volonté de notre part pour mieux répondre aux besoins de nos usagers. Ce service supplémentaire permettra notamment aux professionnels de rester connectés pendant les temps d’attente mais aussi à tous les passagers, notamment étrangers de surfer librement sur internet dans l’enceinte du port de Calais. »

 

    Télécharger le communiqué de presse

 

 

CONTACTS PRESSE


Isabelle FAUQUET
Tel: +33 7 85 54 04 47
isabelle.fauquet@portboulognecalais.fr


Xavier DECRAMER
Tel : +33 6 04 67 36 46
calais@eurosagency.eu

Pose de la 1ère pierre de Calais Port 2015

26 septembre 2016

 

La première pierre symbolique de Calais Port 2015 a été posée ce lundi 26 septembre 2016 en présence de François Hollande, Président de la République française, Xavier Bertrand, Président du Conseil régional Hauts-de-France, Natacha Bouchart, Maire de Calais, Jean-Marc Puissesseau, Président de la Société d’Exploitation des Ports du Détroit, Patrick Vandevoorde, Président de la Société des Ports du Détroit et Philipe Bonnave, Président Directeur Général de Bouygues Construction.

 

 

Imaginé dès 2002, à l'initiative de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Calais alors concessionnaire du Port et fortement porté par la Région Hauts-de-France, Calais Port 2015 est entré aujourd'hui dans sa phase de réalisation. Plus important chantier maritime d’infrastructures prioritaires de l’Union européenne, cette réalisation permettra de doubler les capacités actuelles du port de Calais. Pensée pour anticiper et s’adapter à l’évolution annoncée du trafic, cette nouvelle infrastructure prépare également le port de Calais aux besoins logistiques et industriels des prochaines décennies.

 

 

M. Jean-Marc Puissesseau, (à gauche) Président de la Société d'Exploitation des Ports de Détroit et M. François Hollande, (à droite)  Président de la République. 

 

Cette pose de 1ère pierre de Calais Port 2015 est le symbole d’un projet visionnaire et porteur d’un véritable dynamisme économique pour les Hauts-de-France avec un investissement de plus de 863 millions d’euros et la création de 2000 emplois directs, indirects et induits.

 

A cette occasion et afin de lancer officiellement le chantier, les principaux partenaires du projet ont signé un acte symbolique qui a ensuite été scellé à l’intérieur d’un X-bloc en béton, élément emblématique du chantier utilisé notamment à la construction de la future digue.

 

Bâtir aujourd’hui le port transmanche de demain


Fleuron portuaire français, 1er port d’Europe continentale pour le transport de passagers, 4ème port de marchandises français, mais aussi 2ème port Roll on –Roll off d’Europe, le port de Calais accueille 10 millions de passagers, 2 millions de poids lourds et 41,5 millions de tonnes de fret par an. Il se devait de pouvoir absorber une croissance attendue du trafic transmanche : c’est à ce défi que répond Calais Port 2015.


Prévu pour durer six ans, le chantier Calais Port 2015 permettra au port de Calais de s’adapter aux enjeux portuaires d’avenir et de renforcer sa place de leader, en créant notamment un nouveau bassin de 90 hectares et une emblématique digue de plus de trois kilomètres. En première phase, trois nouveaux postes de ferries seront également créés ainsi qu’un poste de chargement Roll on – Roll off, mis en service en 2021. Ces nouveaux équipements qui pourront être évolutifs en fonction de nouvelles activités vont permettre au port de Calais de se maintenir à la pointe des standards mondiaux. Ces travaux sont réalisés par un groupement constitué d’entités spécialisées des groupes Bouygues, Spie batignolles et Jan de Nul.

 

Les enjeux durables intégrés au projet dès sa conception


Eco-conçu, Calais Port 2015 respecte les engagements de préservation de la flore et de la faune pris par la Région Hauts-de-France lors de l’enquête publique et devant le Conseil National de la Protection de la Nature.


Une planification a notamment été mise en place spécifiquement pour éviter les interventions perturbantes pendant les périodes de reproduction ou de migration ainsi que la préservation des zones favorables à la nidation des oiseaux.

 

Un financement public-privé de 863 millions d’euros


Le financement du projet d’un montant de 863 millions d’euros, est porté par la Société des Ports du Détroit, détenue par le fonds d’investissement de long terme français Meridiam (40%), la Caisse des Dépôts (40%), la CCI Côte d’Opale et la CCIR Nord de France (19%) et le Grand Port Maritime de Dunkerque (1%).


Outre les actionnaires qui lui apportent 89 millions d’euros en fonds propres et quasi fonds propres, trois partenaires financiers majeurs sont associés à ce projet : AllianzGI (qui a souscrit pour le compte du groupe Allianz et d’investisseurs tiers à une émission obligataire de 504 millions d’euros), la Banque Européenne d’Investissement et le Crédit Agricole Corporate Investment. Les fonds publics s’élèvent quant à eux à 270 millions d’euros intégralement préfinancés par la Région Hauts-De-France (dont 98,6 millions émanant de l’Union européenne).


Avec un investissement de 863 millions d’euros ce projet est un des principaux projets d’investissement français et va générer d’importantes retombées économiques pour l’ensemble du territoire de la côte d’Opale et ses collectivités.

 

 

  Télécharger le communiqué de presse

 

Vidéo Port Calais 2015

 

Si vous souhaitez obtenir des photos de l'événement ou du projet, n'hésitez pas à nous contacter :

 

CONTACTS PRESSE


PORT BOULOGNE CALAIS
Isabelle FAUQUET
Tel: +33 7 85 54 04 47
isabelle.fauquet@portboulognecalais.fr


Xavier DECRAMER
Tel : +33 6 04 67 36 46
calais@eurosagency.eu


CONSEIL RÉGIONAL HAUTS-DE-FRANCE
Peggy COLLETTE
Tel : + 33 6 75 93 38 28
peggy.collette@nordpasdecalaispicardie.fr


SOCIÉTÉ DES PORTS DU DÉTROIT
Luc HERCHIN
+33 (0)6 31 73 79 99
l.herchin@spd-calais.com


GROUPEMENT CONSTRUCTEUR-REALISATEUR
Matthieu CARRE
+33 (0)1 30 60 66 39
m.carre@bouygues-construction.com
 

Signature du contrat de concession des ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais

19 février 2015

 

Le 19 février 2015, la Région Nord-Pas de Calais et la Société d’Exploitation des Ports du Détroit ont signé le nouveau Contrat de Concession des ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais, en présence des représentants de la Région et des Collectivités locales concernées, des actionnaires des deux sociétés (d’Exploitation et de Projet), des entreprises qui seront chargées de la réalisation des travaux du projet d’extension du port de Calais « Calais Port 2015 », et des établissements financiers participant à la réalisation des investissements.

 

M. Jean-Marc Puissesseau, (à gauche) Président de la nouvelle Société d'Exploitation des Ports de Détroit et M. Daniel Percheron, (à droite), Président du Conseil Régional Nord-Pas de Calais, signent le contrat de concession du port unique pour les 50 prochaines années.

 

 

 

La nouvelle concession, d’une durée de 50 ans, fait des sites de Boulogne-sur-Mer et de Calais un port unique.

Elle permet de renforcer la place de leader de Boulogne-sur-Mer dans les domaines de la pêche et de l’halioalimentaire, grâce à de nouveaux investissements portant sur la remise à niveau des équipements de la filière halieutique tant au niveau des services aux pêcheurs qu’en matière de logistique des produits :

  • Des investissements « port du futur » et développement durable, permettant d’anticiper les besoins futurs d’avitaillement des navires de pêche et dispositifs de recharge en énergie innovants et d’adapter les équipements pour réduire les rejets en mer ;
  • Des investissements pour développer économie touristique, plaisance et croisière ;
  • Des investissements pour développer la pêche, la zone d’activités Capécure et les activités halieutiques et logistiques ;
  • S’ajouteront à ces investissements ceux réalisés directement par la Région.

 

 

 

A Calais, la nouvelle concession permet la réalisation du projet « Calais Port 2015 », d’un montant d’environ 650 M€. Ce projet correspond à :
• La création d’une nouvelle digue d’environ 3 km et d’un bassin de 90 ha indispensables à tout développement du port de Calais ;
• La création de 44 ha de nouveaux terre-pleins par l’utilisation des matériaux de dragage du bassin, dans une logique d’équilibre déblai-remblai ;
• La construction de postes d’accostage pour maxi-ferries de dernière génération ;
• Les aménagements de desserte routière et ferroviaire associés ;
• Un terminal fer – route – mer au point de contact des futures autoroutes de la mer et ferroviaires en provenance du sud de la France mais aussi du reste de l’Europe.

 

 

Des compétences complémentaires et une participation de l’Europe

La signature du Contrat de Concession a été rendue possible par la réunion de compétences complémentaires : celles de la CCI Côte d’Opale, de la CCI de Région, du Grand Port Maritime de Dunkerque, des investisseurs CDC Infrastructure et Meridiam, mais aussi celles du groupement Concepteur Réalisateur qui associe notamment des sociétés des groupes Bouygues, Spie Batignolles et Jan de Nul, et celles des financeurs : Allianz GI qui a accepté le principe de sa participation au projet, pour le compte du groupe Allianz et d’investisseurs tiers, via la souscription d’une émission obligataire d’un montant de 525 millions d’euros, en complément de l’apport des investisseurs en fonds propres, de plus de 117 millions d’euros, et du soutien de la Banque Européenne d’Investissement.

 

Ces engagements ont permis de réduire le montant total des subventions à 270 M€. De plus, l’Etat a décidé de participer au financement du port et l’Europe a affiché sa volonté d’en faire de même.

La stratégie de développement des deux ports est celle du développement d’un port unique riche des potentialités de deux sites.

 

Elle repose sur la volonté de favoriser un développement équilibré des deux ports, de rechercher une complémentarité de leurs activités, et plus globalement une complémentarité entre l’ensemble des ports de la Côte d’Opale et le Tunnel sous la Manche. La mise en place de la Délégation de Service Public permettra ainsi de développer l’économie de la Côte d’Opale et plus généralement celle de la région, par la création d’emplois et de recettes fiscales nouvelles pour les collectivités.

La décision prise par la Région Nord-Pas de Calais et la signature du contrat de concession, marquent ainsi une étape historique pour la Côte d’Opale, pour le Nord-Pas de Calais, pour notre Pays et pour l’Europe.

 

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Télécharger le dossier de presse

 

 

 

Contacts presse

 

Conseil Régional Nord-Pas de Calais : Peggy COLLETTE

Peggy.collette@nordpasdecalais.fr  / + 33 (0)3 28 82 53 03

 

 

CCI Côte d’Opale : Isabelle FAUQUET

Isabelle.fauquet@calais-port.fr / + 33 (0)3 21 46 29 10

 

 

CDC Infrastructure : Marie-Laure MAZAUD

marie-laure.mazaud@cdcinfra.com / + 33 (0)1 58 50 53 08

 

 

Meridiam : Virginie BRANGER

vbranger@volcancommunication.fr / + 33 (0) 6 61 51 52 03

 

En 2014, le port de Calais a connu un trafic Transmanche record

30 janvier 2015

 

Après une année 2013 qui avait vu le Port de Calais renouer avec ses meilleurs chiffres historiques malgré une situation économique internationale dégradée, 2014 a conforté cette reprise d’activité de manière significative et permet au port de Calais de battre son record de trafic fret.

 

2014, année record :

L’ensemble des trafics de marchandises du port de Calais aura généré en 2014 plus de 43 millions de tonnes transportées (43.273.341 tonnes), représentant une hausse de 5 % par rapport à 2013, meilleur tonnage jamais réalisé pour son activité de trafic de marchandises.

Le Port de Calais a bénéficié au cours de l’année 2014 de la reprise économique de la Grande-Bretagne amorcée en 2013 ; le seul trafic fret transmanche s’élève à 42.719.266 tonnes effaçant des tablettes les années records de 2006 et 2007…

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Contact presse :

Isabelle Fauquet

Tel. : +33 (0)3 21 46 29 10

Mob. : +33 (0)7 85 54 04 47

isabelle.fauquet@calais-port.fr

 

Le port de Calais récompensé à « La Nuit du Shortsea et de l’Intermodalité »

31 janvier 2015

 

C’est à l’occasion de la Nuit du Shortsea qui s’est déroulée le 10 décembre 2014 à Paris dans le cadre prestigieux du Musée National de la Marine que le Port de Calais a été distingué pour son projet de terminal d’autoroute ferroviaire en recevant le Trophée Shortsea & Intermodalité dans la catégorie Port.

Au cours de cette soirée, organisée par l’association BP2S (Bureau de Promotion du Shortsea Shipping) qui œuvre pour la promotion du transport maritime de courte distance et des modes de transport combinés, le port de Calais a été mis à l’honneur pour ses démarches en faveur du report modal et particulièrement pour son projet de terminal d’autoroute ferroviaire de la ligne Le Boulou – Calais.

Comme son nom l’indique, les Trophées récompensent les initiatives en matière de shortsea et d’intermodalité. Six lauréats ont été récompensés au cours de la soirée dans six catégories : armateur, chargeur, multimodal, initiative, personnalité et port. C’est pour cette dernière catégorie, que le port de Calais et son partenaire VIIA ont été distingués.

 

M. Laurent Devulder pour le port de Calais et M. Le Guilloux pour VIIA (à gauche) en compagnie des lauréats 2014 de la Nuit du Shortsea.

M. Laurent Devulder pour le port de Calais et M. Le Guilloux pour VIIA (à gauche) en compagnie des lauréats 2014 de la Nuit du Shortsea.

 

 

Concernant le projet, la CCI Côte d’Opale, concessionnaire du Port de Calais, réalisera les aménagements permettant l’implantation d’un terminal multimodal au cœur des installations portuaires. Ce terminal sera dimensionné pour accueillir deux à trois rotations quotidiennes entre le port de Calais et le terminal de Le Boulou (Perpignan).

Le service sera exploité par l’opérateur VIIA, filiale de SNCF – GEODIS, qui proposera ainsi un service complémentaire au transport tout routier sur un axe nord-sud particulièrement saturé.

Le trafic prévisionnel annuel est estimé, dans un premier temps d’exploitation, à deux trains par jour, soit 37 000 semi-remorques transportées. L’objectif attendu à terme est de plus de 55 000 semi-remorques par an.

Pour le port de Calais, qui a obtenu à l’automne le renouvellement de la certification PERS ECOPORTS pour la troisième fois consécutive, cet investissement témoigne de sa volonté forte à intégrer une stratégie de développement durable dans chacun de ses projets. L’autoroute ferroviaire Le Boulou – Calais permettra à des dizaines de milliers de poids lourds, par an, d’emprunter le rail participant aux désencombrements des routes et favorisant, de fait, la réduction d’émission de CO².

 

Par ailleurs, localement, cette réalisation participera à la dynamisation de la manutention sur le port, et générera de nouveaux emplois.

Les premiers coups de pioche sont prévus dès le début de l’année 2015 pour une mise en exploitation du service dans le courant du dernier trimestre 2015.

 

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Contact :

Isabelle Fauquet

Tél. :+33 (0)3 21 46 29 10

Mob. : +33 (0)7 85 54 04 47

isabelle.fauquet@calais-port.fr

 

Le Port Boulogne Calais devient le premier port européen équipé d’un terminal d’Autoroute ferroviaire

24 octobre 2015

 

Le terminal d’autoroute ferroviaire est le premier maillon de la stratégie du Port Boulogne Calais visant à développer le transport de semi-remorques non-accompagnées. La nouvelle ligne VIIA Britanica opérée par VIIA ouvrira dès janvier 2016 et reliera le port de Calais au Boulou, à la frontière franco-espagnole.
Le Port Boulogne Calais, le Conseil régional du Nord-Pas de Calais et VIIA, filiale de SNCF Logistics, ont inauguré ce matin le nouveau terminal ferroviaire sur le port de Calais. Ce terminal ferroviaire permettra la mise en service dès janvier 2016 de l’autoroute ferroviaire Le Boulou – Port de Calais, lancée officiellement en septembre 2013 par Frédéric Cuvillier, alors Ministre des Transports. Celle-ci reliera directement l’Espagne au Royaume-Uni en mode non-accompagné.

Le premier port européen équipé d’un terminal ferroviaire de dernière génération

 

Co-financé par le Port Boulogne Calais et l’Union Européenne via le programme BRIDGE1 porté par la Région Nord-Pas de Calais, le terminal ferroviaire a nécessité un investissement de 7 millions d’euros. Ce nouvel équipement renforce l’attractivité du port, le premier en Europe doté d’un tel terminal.

 

Le site portuaire a été repensé afin d’accueillir la nouvelle plateforme et de fluidifier les déplacements sur site. Une nouvelle zone a également été créée pour accueillir les trains en provenance des Pyrénées-Orientales directement sur le port. Tous les contrôles d’usage seront réalisés sur l’ensemble des semi-remorques déchargées des trains avant leur transfert vers leur destination finale.

Un nouveau service innovant de transport transeuropéen, complétant le réseau de VIIA.

 

Le nouveau terminal ferroviaire a été spécialement conçu pour l’accueil de wagons de nouvelle génération. Ces nouveaux wagons UIC à chargement latéral, construit par la société française Lohr Industrie, simplifient et accélèrent les manoeuvres de chargement et de déchargement, les remorques étant tractées directement sur les wagons et non plus grutées.

 

Grâce à cette technologie, tous les types de semi-remorques aux normes européennes, renforcées ou non, peuvent être accueillis puisqu’il n’est plus nécessaire de procéder par chargement vertical. Cette technologie innovante rend le nouveau service VIIA Britanica accessible à tous les Transporteurs.

Installé pour la première fois dans un port, ce nouveau terminal constitue un noeud modal fer, mer et route pour les semi-remorques non-accompagnées voyageant d’Espagne jusqu’en Grande-Bretagne, ou vers le nord de la France et la Belgique.

 

Une réduction des émissions CO2 de près de 50 000 tonnes par an.

 

Le nouveau service VIIA Britanica entre Le Boulou et le port de Calais constituera la plus longue autoroute ferroviaire d’Europe (1 200 km de route évités). 40 000 remorques pourront être transférées de la route vers le rail chaque année, ce qui représente une réduction de la congestion routière (50 millions de km camions évités) et des émissions de CO2 de près de 50 000 tonnes par an.

L’ouverture de ce terminal et la mise en service le 12 janvier prochain de VIIA Britanica représente une étape supplémentaire dans la construction du réseau VIIA.

VIIA Britanica est la troisième ligne d’autoroute ferroviaire en France, qui vient s’ajouter aux lignes déjà existantes entre Bettembourg (Luxembourg) et Le Boulou, et entre Aiton (près de Chambéry) et Orbassano (près de Turin).

 

 

Jean-Marc Puissesseau, Président du Port Boulogne Calais a déclaré : « Nous sommes fiers d’être le premier port européen doté d’un terminal de ce type. Cet investissement est porteur de perspectives de développement pour le port et préfigure la croissance du port attendue grâce à “Calais Port 2015“. »

Thierry Le Guilloux, Président de VIIA, a déclaré : « Nous nous félicitons de l’ouverture de ce terminal qui témoigne de la vision que nous partageons avec le Port Boulogne Calais, celle de développer le trafic transmanche de semi-remorques en mode non-accompagné, en connectant les autoroutes ferroviaires et les autoroutes de la mer. »

 

 

Le projet européen « BRIDGE » (Building the Resilience of International and Dependant Gateways in Europe) vise à adapter les infrastructures portuaires à la croissance du trafic fret (estimée à 40% d’ici 2030 sur le lien maritime Calais-Douvres). Les ports de Calais et Douvres en bénéficient via le partenariat monté avec la Région Nord-Pas de Calais.

 

Télécharger le dossier de presse

 

La Société d’Exploitation des Ports du Détroit devient l’exploitant du Port de Boulogne Calais

25 août 2015

 

Après avoir signé avec la Région Nord-Pas de Calais le contrat de concession de la Délégation de Service Public du port unique Boulogne-sur-Mer Calais le 19 février, le nouveau concessionnaire, la Société d’Exploitation des Ports du Détroit, est devenu depuis le 22 juillet 2015 l’exploitant des ports de Boulogne-sur-Mer et Calais.

 

 

 

Une nouvelle concession de 50 ans

La Région confie au concessionnaire, la Société d’Exploitation des Ports du Détroit, la gestion, l’exploitation, la maintenance ainsi que le développement des infrastructures et superstructures du port unique. La concession a été signée pour une durée de 50 ans.

La Société d’Exploitation des Ports du Détroit a fait le choix d’un actionnariat novateur en y associant ses salariés qui détiendront près de 5% du capital, aux côtés de la Chambre de Commerce et d’Industrie Côte d’Opale, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Nord de France, de CDC Infrastructure et de Meridiam.

 

 

Port Boulogne Calais : un port unique

Le contrat de concession fait des sites de Boulogne-sur-Mer et de Calais un Port Unique. La stratégie de développement doit permettre l’essor équilibré des deux sites et une complémentarité de leurs activités :

  • À Boulogne-sur-Mer, elle consacre la place de leader du port dans les domaines de la pêche et de l’halioalimentaire, grâce à de nouveaux investissements portant sur la remise à niveau des équipements de la filière halieutique.

 

  • À Calais, la nouvelle concession permet de réaliser « Calais Port 2015 », une infrastructure portuaire majeure destinée à renforcer l’intégration européenne du site et sa place de leader dans le transport transmanche de passagers et de marchandises.

 

Jean-Marc Puissesseau, Président de la Société d’Exploitation des Ports du Détroit, déclare : « Le transfert de l’exploitation constitue un moment fort de la vie des ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais. C’est le point de départ d’une nouvelle aventure qui va permettre à ces deux ports de former un ensemble unique et cohérent »…

 

 

Télécharger le dossier de presse

 

 

Contact presse :

Isabelle Fauquet

Tél : 03 21 46 29 10 / GSM : 07 85 54 04 47

 

Bilan 2015, une consolidation garante des succès futurs du Port Boulogne Calais

20 janvier 2016

 

De fait, 2015 aura été une année exceptionnelle à plusieurs titres mais avant tout du point de vue organisationnel, les ports de Boulogne et de Calais sont en effet depuis le 22 juillet dernier réunis au sein d’une société unique et leur destins désormais plus liés que jamais.

A Calais, une stabilité relative malgré un contexte particulièrement difficile

L’activité du port de Calais, après un début d’année 2015 qui laissait présager des résultats historiques, a pleinement subi les conséquences tant des perturbations liées à la fin de l’activité de MyFerryLink que celle liées à l’afflux massif de migrants cherchant à rejoindre la Grande-Bretagne.

Les perturbations n’ont pas empêché Calais de rester leader sur le trafic fret transmanche …

 

 

Téléchargez le communiqué de presse.

 

Téléchargez les résultats 2015

 

 

Contact presse :

Isabelle Fauquet

+ 33 (0)7 85 54 0 47 / + 33 (0)3 21 46 29 10